Open-space : 5 bonnes pratiques pour réussir son aménagement...

Depuis les années 1990, les bureaux open-space se sont développés dans le paysage des entreprises. En effet, l’open-space permet d’optimiser l’espace et de rationaliser les coûts. Toutefois, les open-space créent la polémique. En effet, nombreux sont les effets indésirables liés à cet environnement de travail : bruit, stress, perte de concentration...

Initialement, l’open-space a été conçu afin de faciliter les échanges et les relations de travail au sein d’un même espace. Cependant, il comprend de nombreuses déconvenues, qui font souvent l’objet de nombreux débats.

A l’heure actuelle 57% des français travaillent au sein d’un open-space. Quels sont les points à ne pas négliger lors de l’aménagement de votre open-space ?

1 . Le son au sein de l’open-space

L’une des premières gênes énoncées dans les espaces partagés dans l’open-space demeure le bruit. Bien que l’abolition des cloisons permet de privilégier la communication, il n’en reste pas moins une contrainte. En effet, peu importe les règles déterminées sur les comportements et attitudes à adopter au sein de l’open-space, le bruit demeure omniprésent durant le travail. Qu’il s’agisse d’échanges téléphoniques,des sonneries de téléphone, des bruits de clavier... l’ensemble de ces bruits cumulés devient un véritable obstacle qui fait apparaître de plus en plus de casques ou de boules quies dans le paysage.

Afin de limiter l’ensemble de ces bruits "parasites" , équiper vôtre open-space d’un ensemble de mobilier acoustique qui permet de soigner les nuisances sonores.

Par ailleurs, vous pouvez également mettre en place des correcteurs de bruit autour des bureaux. En effet, ces installations permettent d’absorber le bruit et absorbent efficacement le bruit en complémentarité des panneaux acoustiques.

2. L’éclairage dans l’open-space

L’éclairage au sein du lieu de travail est important. En effet, le manque de luminosité ou l’éclairage artificiel peuvent engendrer une fatigue prématurée des yeux. De surcroît cela peut engendrer des migraines et des arrêts maladies.

C’est pourquoi, la mise en place de néons trop forts comme seule et unique source de lumière ne semble pas la solution la plus adaptée. Pensez décliner les formes d’éclairage afin que chacun, selon sa vue, son état de fatigue, puisse obtenir l’éclairage qui lui convient.

Enfin, l’éclairage naturel est essentiel. En effet, au-delà de sa capacité d’augmenter la volumétrie de l’espace, il permet également de réduire le stress et la nécessité de lumière artificielle.

3. Le mobilier dans l’open-space

L’ergonomie permet de se sentir bien au sein de son espace de travail. En effet, avoir une bonne installation à son poste de travail joue un rôle considérable sur la santé.

C’est pourquoi, il est important de veiller au choix d’un mobilier qui soit à la fois de qualité mais aussi ergonomique.

Le mobilier sélectionné doit s’adapter aux différents schémas organisationnels ( travail individuel, travail en équipe, travail au téléphone...).

Les mobiliers évolutifs mais aussi les mobiliers articulés se font de plus en plus présents. En effet, ils présentent l’avantage pour les salariés de varier les positions, d’encourager la mobilité et de rendre plus ludique et attractif l’espace de travail.

Afin d’effectuer le bon choix de siège nous vous conseillons de regarder les différents réglages et mécanismes du siège. Pensez également prévoir des accoudoirs réglables ce qui permettra aux salariés d’avoir un alignement des corps et des bras en harmonie avec sa taille.

Enfin, pour une uniformité de votre aménagement l’aspect esthétique ne doit pas être oublié.

4. La température et la ventilation de l’open-space

Dans toutes les entreprises qui disposent d’un open-space le sujet de la température est sensible. En effet, comment régler la climatisation ?

En effet, homme et femme n’ont pas le même métabolisme. De ce fait, les hommes se sentiraient davantage à l’aise dans un environnement inférieur à 21°. En effet, du fait de leur corpulence plus calorique quand les femmes se sentent plus à l’aise dans un environnement chauffé aux alentours de 25°.

Par ailleurs, la climatisation génère 30% des émissions de dioxyde de carbone responsbale du réchauffement climatique.

En conclusion trop baisser la climatisation pour la planète et les salariés ne s’avère pas la solution. Toutefois, envisager une règle de conduite semble nécessaire.

5. Prévoir des espaces spécifiques dans l’open-space

Un des avantages de l’open-space est l’ouverture et la communication. Toutefois, cet avantage devient vite un inconvénient. Difficile de trouver de l’intimité, un espace de concentration, dans un espace où les bruits se multiplient.

C’est pourquoi, mettre en place des espaces clos, isolés du bruit dans l’open-space qui permettent d’apporter calme et concentration. Afin de réussir cette opération, les cloisons amovibles et les cloisons phoniques sont des solutions adaptées idéales qui permettent à chacun de bâtir l’espace qui convient.

Enfin, nous recommandons idéalement de penser un espace pour une salle de réunion limitrophe de l’open-space. En effet, cette proximité permettra aux salariés de s’isoler pour des réunions téléphoniques, ou des dossiers délicats qui nécessitent de la concentration.

Coralise Gouallo Agence Cléram https://cleram.com

CréditPhotos©Céram

(Dernière mise à jour de cette page : 20 juillet 2018)
Contact | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0

village justice | Avocats, experts | Installation avocats |