L’avis des juristes salariés sur les logiciels juridiques.

Legiteam et le Village de la justice mènent une enquête permanente, dans le cadre de l’ “Observatoire des besoins et pratiques des juristes”, sur les logiciels utilisés par les professionnels du droit.

Cette enquête (à laquelle vous pouvez répondre ici : www.legiteam.fr/enquete.php ) est un baromètre des avis des professionnels, mis à jour en permanence. 150 professionnels ont déjà participé depuis le lancement fin 2007.

Nous vous présentons ici quelques résultats émanant des 70 juristes salariés qui ont déjà répondu à la parution de ce guide ; plus d’informations seront proposées dans les analyses ultérieures, avec l’augmentation du nombre de réponses.

34% des juristes qui ont participé à l’enquête disent utiliser plutôt des logiciels généralistes. Ce sont de petites entreprises, ou de petits services juridiques utilisant ponctuellement des bases de données juridiques, en complément de logiciels de bureautique standards.

Ils ont parfois aussi accès à des logiciels intégrés pour les services juridiques, mais ça ne constitue pas leur outil principal.

Ce qui leur manque, pour ceux qui n’ont pas accès aux logiciels spécifiques à leur métier, ce sont justement ces fonctionnalités spécifiques : Sont cités clausiers, gestion des contrats, statistiques notamment pour les RH.

41% des juristes interrogés utilisent majoritairement des logiciels spécifiques à leur métier : On retrouve tous les logiciels du présent guide : Legal Suite, Legisway, Polyactes, SIS, Visualscope, etc, les bases de données juridiques sur CD ou internet, et les logiciels du type Coala (Sage) et Cegid Jurigroup. Ce sont là des structures un peu plus importantes, et des juristes vraiment affectés à des fonctions liées au droit, et moins aux RH, paies, etc.

Ces juristes sont très majoritairement satisfaits de leurs logiciels lorsque ce sont des logiciels vraiment spécifiques, un peu moins lorsqu’il s’agit de logiciels qu’ils partagent avec d’autres fonctions de l’entreprise (secrétariat juridique, compta, paie). Là encore, pas de miracle, plus le logiciel est proche du quotidien du juriste, plus il est pertinent et efficace !

Les 25% de juristes utilisant à peu près à égalité logiciels généralistes et logiciels spécifiques utilisent essentiellement des logiciels juridiques plutôt dédiés à l’information (bases de données, gestion des actes, etc) : Polyacte, Navis, Ciceron, Juripro, etc, et des logiciels du type Lotus Notes ou autres plus spécifiques (appels d’offres par exemple).
Majoritairement satisfaits de ces logiciels, ils complètent par l’utilisation de logiciels bureautiques (Word, Powerpoint, Excel ou Acrobat).

Les informations et chiffres indiqués ici sont à la date d’avril 2008. L’enquête continue sur www.legiteam.fr/enquete.php : vous aussi donnez votre avis !

(Dernière mise à jour de cette page : 5 mai 2008)
Contact | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0

village justice | Avocats, experts | Installation avocats |