Cas pratique : Lancement d’un "site portail thématique" par un cabinet d’avocats

Lancer un site internet, c’est désormais classique pour un cabinet d’avocats. Sortir du côté "corporate" c’est déjà plus rare, signe d’une réflexion quasi-commerciale, en tous cas marketing. Pousser la démarche jusqu’à un créer un portail "boite à outils", c’est plus rare et plus abouti...

Cas pratique...

Le cabinet Lerins Avocats vient de lancer le portail du Management Package et de l’intéressement des salariés et managers par l’actionnariat : www.management-package.com.

"De quoi s’agit-il ?"

Un site d’information pour fidéliser, motiver, valoriser, récompenser salariés et managers des entreprises… donc destiné à la clientèle du cabinet, qui a pour domaines d’activité notamment le conseil en intéressement des salariés et managers.

Si le site corporate du cabinet présente les membres du cabinet et leurs activités, "Management Package" fournit lui des outils pratiques : Articles, tableaux, fiches, pratiques, glossaire, veille... Rien ne semble avoir été oublié pour faire de ce site un "site de référence" sur le domaine.

La présence du cabinet est là ; mais très discrète. Pas de "Pour en savoir plus sur ce sujet, contactez nous".

"Pourquoi avoir choisi d’avoir deux sites ?"

Plus coûteux à créer, plus difficile à maintenir, ce choix n’est pas sans incidence.

Ici, on est loin de la démarche de "référencement pur" qui pousse des entreprises et cabinets à créer sous plusieurs noms de domaine (adresses web) plusieurs sites en réalité très proches (technique généralement vouée à l’échec, mais c’est un autre sujet), mais dans une vraie démarche éditoriale.

Créer un site éditorial "tout sauf commercial ou corporate" est une stratégie d’installation du cabinet en tant qu’expert sur un domaine très précis (ici l’intéressement), visant à faire venir sur ce site, par un bon référencement et des échanges nombreux, une population qui cherche en premier lieu de l’information, du contenu, et pas immédiatement un conseil personnalisé.

"Du temps perdu pour des gens qui ne seront jamais clients ?"

Oui sans doute pour une bonne part, mais inversons le point de vue : Au lieu de penser que les clients du cabinet s’intéressent à l’intéressement, ce cabinet semble penser que ceux qui s’intéressent à l’intéressement sont de possibles clients du cabinet.

La base de contacts est désormais bien plus large, et si internet propose beaucoup d’informations gratuites qui ne font pas toujours gagner de l’argent immédiatement à leur producteur, l’expertise, le conseil, ne sont pas qu’affaires de rédaction et de publication.
S’installer en "Expert" sera payant, tôt ou tard.

L’étape suivante pour ce type de site ? Par exemple ouvrir le site à d’autres auteurs que les collaborateurs du cabinet, pour augmenter encore sa crédibilité, sa "surface" et son expertise.

"Mais pourquoi sur un autre site ?"

Nous y voyons au moins 4 raisons.

Parce que l’information n’est pas perçue ou n’est pas accueillie de la même façon selon qui l’énonce. Soulager le visiteur de la crainte "du rapport commercial direct" le mettra par exemple plus à l’aise pour poursuivre sa visite, favorisera les partenariats, éditoriaux par exemple.

Parce que le travail de référencement web sera différent (pas forcément très facile, mais différent, en proposant une vraie plus value éditoriale aux sites qui pointeront vers le site du cabinet).

Parce que l’équipe en place sera plus motivée à "faire vivre son bébé", plutôt qu’une ou deux pages perdues dans un vaste site. Et donc le contenu sera souvent meilleur... si l’on parvient à le maintenir à jour.

Parce que ce type de site enfin laisse aussi plus de place aux évolutions ultérieures, éditoriales, collaborations, etc. Pas de carcan imposé, pas de problème à développer la communication d’un département plus qu’un autre, ce qui pourrait entraîner des "jalousies" en interne par exemple.

Autre choix...

L’autre méthode (en dehors de celle qui consiste à ne pas développer du tout de contenu sur son site) est l’intégration du contenu sur l’unique site du cabinet (comme par exemple le cabinet Hammonds Hausmann qui publie une vraie lettre d’information sur son site.

L’objectif est ici le même, la méthode et la vision différentes.
Le cabinet se présente comme expert car il crée du contenu, il a "quelque chose à dire", mais dans de multiples domaines. La lettre aborde plusieurs thématiques, est sans doute envoyée aux clients par email, également diffusée sur le site, mais nous n’avons pas là une volonté forte d’apparaître comme un site expert sur un domaine précis, de "s’institutionnaliser" et d’apparaître comme un "commentateur" du web.

Moins de clarté sur un sujet, moins "sharp", mais lien immédiat entre l’info et le cabinet.

Ajoutons également que les coûts de mise en ligne et de maintenance (mise à jour) du site sont ici bien moindres.

* * *

Il faudrait en dire bien plus évidemment sur le référencement et la stratégie éditoriale... mais il s’agissait simplement ici de vous aider à vous poser des questions...

Y avons-nous réussi ? Dans ce cas n’hésitez-pas à poursuivre la réflexion et lancer des échanges sur les forums du village.

(Dernière mise à jour de cette page : 16 novembre 2009)
Contact | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0

village justice | Avocats, experts | Installation avocats |